Accueil > Ikanotes, le jeu de rôles > Objectifs

Objectifs

samedi 28 février 2009, par Akantor

Où l’on déclare ses intentions et objectifs.

Ikanotes est né d’une longue pratique du jeu de rôle sur table. Il est le descendant d’un plus ancien système (INLP) lui même descendant d’autres systèmes maison encore plus anciens. Tous ces systèmes sont nés d’insatisfactions dans ma pratique du jeu de rôle. Les systèmes de règles ont beaucoup progressé depuis que j’ai commencé le jeu de rôle à la fin des années 80. Et je dois avoué qu’autant j’étais fâché avec ADD, autant DD3.5 m’a bien plut. Pourtant, il reste toujours des insatisfactions et de petites contrariétés, donc je continue de travailler sur Ikanotes pour obtenir enfin un système sans contrariété.

Mon intention est de mettre au point un système :

  • générique : c’est à dire jouable dans tous les univers possible.
  • vraisemblable : certains diraient réalistes, mais en réalité ce qui m’intéresse est moins la dureté réalité que la vraisemblance de la fiction. Je veux que mon système permette des scènes de film ou de roman, pas un examen médico-légal.
  • souple : c’est à dire qu’il soit possible d’ajouter facilement des ajustements ou des règles supplémentaires, sans pourtant déséquilibrer l’ensemble ou devoir sortir de la logique globale.
  • ouvert : c’est à dire qu’il permette de jouer de nombreuses situations différentes. Cela signifie aussi qu’on ne met pas à priori d’insistance particulière sur le combat ou l’enquête ou la santé mentale.
  • riche : c’est à dire que le contenu doit réellement apporter un plus et aider autant que possible meneurs de jeu et joueurs à améliorer la qualité et le plaisir de leur parties.
  • qui soutienne l’interprétation (ou roleplay) : trop souvent on a opposé les systèmes simulationnistes aux systèmes plus "roleplay". S’il est vrai que la lourdeur et la lenteur d’un système pointilleux gène l’interprétation, je pense que c’est tout aussi vrai d’un système imprécis qui gère mal certaines situations. L’objectif est ici de proposer un système qui encourage l’interprétation et sur lequel l’interprétation aie un effet. En gros, mieux vous connaissez le système mieux vous pourrez interprété votre personnage, et mieux vous interprétez votre personnage plus le système vous avantagera.

Mon expérience avec INLP, m’a démontré que ce qui contenait fondamentalement en germe toutes ces qualités était le concept de "compétence". Là où les "caractéristiques" [1] en se montraient imprécises, en nombre fixe, rigides, immuables, les compétences venaient avec leur précision, la possibilité d’en ajouter, leur capacité d’adaptation, la propension à être entrainées etc.

Pratiquement, mes objectifs sont :

  • de proposer un système global qui remplisse tous ces critères avec une construction modulaire autour de la notion de compétence.
  • de pousser à fond la recherche sur les compétence pour pouvoir proposer une encyclopédie universelle des compétences qui soit utilisable indépendamment d’Ikanotes.

En effet, chaque jeu qui intègre la notion de compétence propose généralement une description en quelques lignes. Je pense que si l’on fait la somme des descriptions d’une compétence comme équitation de tous les jeux de rôles que j’ai lu on pourrait remplir des pages et des pages. Pourtant dans aucune je n’ai appris ce que mon personnage serait capable de faire s’il était un grand cavalier, et pour mon interprétation cela m’a souvent manqué. Bien sûr il ne s’agit pas que tout le monde lise toute l’encyclopédie, mais si demain je dois jouer un grand maitre forgeron, j’aimerai savoir un tout petit peut ce qu’il fait, et quels sont les grandes questions qu’il doit résoudre avant de sortir 25 épées +42 par jour.


Bien sûr je n’ai pas la prétention d’être capable de rédiger tous les articles de toutes les compétences. Aussi si vous vous sentez de traduire certaines de vos compétences en jeu de rôles, n’hésitez pas à me contacter.


[1j’oppose ici "caractéristique" et "compétence" comme c’est souvent le cas en jeu de rôles. Les caractéristiques (force, intelligence, adresse, etc.) sont des valeurs très générales et en nombre donné. A l’inverse les compétences (équitation, épée, calcul mental, etc.) plus nombreuses désignent un domaine beaucoup plus restreint.