Accueil > Traits > Les intérets

Les intérets

samedi 19 septembre 2009, par Akantor

Les intérêts représentent tout ce vers quoi le personnage se sent attiré. Cela peut être une tendance encouragée par la société (amour, honneur) ou au contraire désapprouvée (vice, débauche) ou encore mitigée (désir, monomanie, soif de réussir).

Les intérêts peuvent décrire des goûts relativement ponctuels ou des constructions philosophiques complètes.

 Présentation générale

Les intérêts recouvrent un champs incroyablement large de concepts : passion, curiosité, philosophie, faiblesse, addiction, vice, vertu, étique, etc. Il serait impossible d’en faire la liste. Par contre tous les intérêts partagent des caractéristiques communes. Ainsi on distinguera :

  • l’intensité de l’intérêt : de la vague curiosité (faible intensité) à la passion dévorante (grande intensité).
  • l’étendue de l’intérêt : de l’étude des chevaliers paysans de l’an 1000, au lac de Paladru (faible étendue, comprendre très spécialisé) à l’amour de son prochain (grande étendue, comprendre très vaste et imprécis)
  • le bénéfice de l’intérêt : Selon le rapport du personnage à son intérêt on pourra distinguer les pures addictions qui entrainent le personnage vers une répétition stérile et sans fin, des intérêt complètement sublimés qui loin de toute dépendance ne font que ressourcer le personnage, et bien sûr le cas plus fréquent mitigé.

La richesse de l’intérêt dépendra beaucoup de ce qu’en fera le personnage. Si l’abrutissement massif devant la télévision ou dans la consommation d’alcool reste le cas le plus fréquent, on sait que certains grands penseurs utilisaient des psychotropes pour explorer de nouvelles pistes de leur création et que certains réussissent à utiliser la télé comme une source d’enrichissement culturel.

Quelques exemples d’intérêts :

  • amour de quelqu’un
  • l’argent (cupidité)
  • désir de vengeance vis à vis de quelqu’un
  • l’alcool
  • loyauté envers une personne (ou une organisation)

 De l’intensité

On distinguera trois niveaux d’intensité pour les intérêts :

  • Les goûts : On appellera goût les intérêts les plus légers : les amourettes, les connaissances sympathiques, le plaisir de boire un bon vin, etc. Les goûts accordent un bonus de 20 aux jets de ressources.
  • Les traits de caractère : On appellera trait de caractère des gouts plus profond, assez tranchés pour influer de manière régulière sur le personnage : cupidité, alcoolisme, luxure, amour sérieux, etc. Les traits de caractère accordent un bonus de 40 aux jets de ressources.
  • Les passions : On appellera passions, un intérêt qui a été poussé à son extrême. Une passion implique profondément le personnage et se retrouve dans de nombreux choix. C’est un type d’intérêt qui demande généralement un grand engagement, et qu’on ne trouve pas si fréquemment. Quelques exemples pourraient être : de profondes convictions religieuses, un grand amour, une vision de la vie plus forte que tout (la liberté à tout prix, la gloire ou la mort,...), etc. Les passions accordent un bonus de 60 aux jets de ressources.

 De l’étendue

On distinguera trois étendues d’intérêt :

  • les intérêts spécifiques : Ces intérêts concernent des sujets très restreints et/ou assez peu courants : les timbres, une langue exotique, une personne éloignée, un alcool rare. Ce qui est déterminant c’est la rareté.
  • les intérêts généraux : Les sujets sont plus étendus, sans être universels : les femmes, l’alcool, la famille,
  • Les philosophie : une philosophie (de vie) l’intérêt implique l’ensemble des choses la vie. Une philosophie donne une place, généralement morale ou au moins symbolique, à tout ce qui existe dans l’univers. Elle rassemble en une organisation globale symbolique et donne un sens à toutes les actions. On y trouve les grandes religions, les codes d’honneur les plus développés, des voies personnelles particulièrement étayées, etc.

 Du bénéfice

L’intérêt pour quelque chose est une force souvent mêlée de sentiments contradictoire. L’intérêt peut être malsain ou constructif, cacher une dépendance ou permettre une évasion, etc. et souvent un peu de tout ça.
On distinguera trois niveau de bénéfice :

  • La pure "dépendance" : l’intérêt est comme un chaudron percé, on a beau s’y adonner, on en veut toujours plus, on est toujours en manque, la satisfaction de cet intérêt nous échappe sans cesse. On voit bien comment cela peut concerner : la drogue, l’alcool, un être aimé, mais aussi la cupidité, la soif de réussite ou la superstition et le sectarisme.
  • L’intérêt "sublimé" : le sujet d’intérêt est vu comme comme une source d’élévation, il n’y a plus de dépendance, il s’agit simplement de jouir / de communier / de profiter (selon le type d’intérêt) avec le sujet de l’intérêt.
  • le bénéfice équilibré : De loin le plus fréquent, il mêle un peu des deux précédents. Parfois, ce sera un mauvais penchant dans lequel on tombera, parfois un palliatif dans lequel on se réfugiera "en attendant que ça passe, parfois une source d’enthousiasme et d’action, parfois l’occasion d’une grande félicité.

 De l’évolution

Bien sur ces intérêts peuvent évoluer avec le temps. Certains goûts disparaitrons et d’autres les remplaceront, certains évolueront en trait de caractère, voire en philosophie. Ces évolutions sont assez lentes et résultent généralement des actions du personnage.

L’étendue est liée à la nature de l’intérêt et évoluera plus rarement. Par exemple : la spécialisation d’un coureur de jupon (luxure) en amoureux transit (amour), ou la généralisation d’un citoyen obsessionnel (amour de la propreté) en écologiste convaincu. Ces évolutions sont rares, lentes et relèvent généralement de l’accumulation d’expériences.

Pour le bénéfice, l’évolution pourra aller vers la dépendance, en pervertissant l’intérêt, en ce qu’il a de plus rabaissant, ou vers les dimension plus sublimées, en ce qu’il a de plus positif.

 Exemples

  • vengeance
  • dépression
  • instinct de survie
  • victoire
  • honneur
  • vérité
  • la Vie
  • la famille/ le bien de la communauté
  • l’amour et la paix
  • foi
  • espérance
  • générosité charité
  • prudence
  • tempérance
  • force volonté courage energie
  • justice
  • paresse
  • orgueil
  • gourmandise
  • luxure
  • avarice
  • colère
  • envie
  • chasteté
  • rancune
  • égoïsme
  • honneteté
  • fourberie
  • modestie
  • fierté
  • arbitrarisme
  • confiance
  • suspicion
  • clémence
  • cruauté
  • couardise
  • loyauté envers un ordre, un organisme
  • loyauté envers une personne
  • amour filliale
  • amour parental
  • amour platonique
  • désir charnel pour une personne
  • amour courtois
  • amour conjugal
  • haine
  • amitié
  • peur
  • phobie
  • instabilité
  • claustrophobie
  • narcissisme comportemental (le personnage aime paraître d’une certaine manière et qu’on pense certaines choses de lui : timide, rebelle, arrogant, instable, désagréable, susceptible, stable, sérieux, stupide, lâche, déloyal, détaché, intellectuel, amical, entreprenant).