Accueil > Compétences > Progression des compétences

Progression des compétences

vendredi 21 décembre 2007, par Akantor

 Définitions préalables

Les compétences, domaines et aspects sont déjà définis par ailleurs. On définit ici les notions suivantes :

  • Niveau de compétence : Le niveau d’une compétence correspond à sa maîtrise par le personnage. Plus ce niveau est élevé plus le personnage domine tout ce qui a trait à cette compétence. On considère que les savoirs correspondant à une compétence peuvent se diviser en deux partie, les savoirs classiques et les savoirs spécifiques. Le niveau de compétence correspond à la maîtrise des savoirs classiques. La maîtrise des savoirs exotiques sont gérés par les spécialisations.

Ce niveau de compétence est la valeur ajoutée au dé pour connaitre le résultat d’un test de compétence.

  • Degrés de compétence : Les niveaux de compétences sont regroupés en degrés. Le niveau 0 correspond au degré "Ignorant", les niveaux entre 1 et 30 correspondent au degré "Débutant", les niveaux entre 31 et 60 correspondent au degré "Confirmé", les niveaux entre 61 et 90 correspondent au degré "Expert", les niveaux supérieurs à 90 correspondent au degré "Maître". Lorsqu’une compétence est au plus haut niveau d’un degré on considère que le degrés est "complet". Compléter un degré donne certains avantages de jeu.
  • Points de progression : Au fur et à mesure de ses expériences, le personnage gagne des points de progression pour chaque compétence utilisée. Ces points de progression permettront d’améliorer le niveau de la compétence à laquelle ils sont attachés ou d’acquérir des techniques dans cette compétence. Les points de progression sont attribués par le meneur de jeu. On ne peut pas avoir plus de points de progression que son niveau dans la compétence. Tout surplus doit être utilisé pour augmenté la compétence ou être perdu.

 Principe d’achat

La progression des compétences se base sur l’accumulation de points de progression. Lorsqu’on a assez de points de progression on peut acheter une augmentation du niveau de compétence, ou une spécialisation.

Le coût d’augmentation du niveau d’une compétence d’un est fonction du niveau à atteindre. Il est progressif sauf lors du passage à un nouveau degré de compétence qui engendre un surcoût.

Le surcoût de passage de degré représente la nécessité de faire un travail de réflexion pour passer ces paliers. Il est, en effet, nécessaire d’acquérir une "vision" plus globale, il faut une sorte de prise de conscience pouvoir continuer de progresser.

De même pour acquérir une spécialisation il faudra l’acheter avec ces points de progression.

 Fonctionnement

La progression en niveau ou l’acquisition de spécialisations, se gère donc par achat : On dépense des points de progression pour acquérir niveaux et techniques.

Augmentation de niveau : Pour augmenter le niveau d’une compétence d’une unité, il est nécessaire de dépenser un nombre de points de progression égal au niveau suivant divisé par 10 arrondi au supérieur. Ainsi il faut 2 points de progression pour passer de 14 à15. Il faut 1 points de progression pour passer de 0 à 1 et 10 point de progression pour passer de 90 à 91.

DegréNiveauxCoûtCoût de la dizaineCoût cumulé depuis 0
Débutant de 0 à 10 1 10 10
Débutant de 10 à 20 2 20 30
Débutant de 20 à 30 3 30 60
Confirmé de 30 à 40 4 40* 100*
Confirmé de 40 à 50 5 50 150
Confirmé de 50 à 60 6 60 210
Expert de 60 à 70 7 70* 290*
Expert de 70 à 80 8 80 370
Expert de 80 à 90 9 90 450
Maître de 90 à 100 10 100* 550*

* Ces coûts ne prennent pas en compte le passage de degré et l’achat des qualités.

Acquisition de spécialisations : A la différences des niveaux qui s’accumulent dans une progression plutôt homogène, les spécialisations sont autant de cas particuliers. Séparées les unes des autres, il arrive que leurs effets puissent se cumuler, mais ce sera toujours du à l’accumulation de circonstances particulières, et non pas du fait du lien intrinsèque des spécialisations. Les spécialisations, et leurs effets, sont décrits pour chaque compétences, elles ont un coût d’acquisition fixe et ne sont disponibles qu’à partir d’un certain degré de maîtrise. Ainsi on distingue les spécialisations de débutant, les spécialisations de confirmé, les spécialisations d’expert et les spécialisations de maître.

Les spécialisations de degré Débutant coûtent 20 points de progression. Elles permettent en général un bonus circonstanciel de +10 en fonction de la largeur du champ d’application. Alternativement, elles permettent de faire une action simple qui ne tombe pas dans le champs naturel de la compétence ou encore de réussir automatiquement une action de difficulté simple au plus.

Les spécialisations de degré Confirmé coûtent 50 points de progression. Elles permettent généralement un bonus circonstanciel de +20 sur des actions très spécifiques correspondant à une spécialisation poussée.

Les spécialisations de degré Expert coûtent 80 points de progressions et correspondent à de puissants secrets. +30

Degré de la spécialisationCoûtBonus moyen
Débutant 20 +10
Confirmé 50 +20
Expert 80 +30

La principale exception à ces principes sont l’acquisition de techniques secrètes, relevant d’une recherche secret .

Passage de degré et qualité : La pure étude d’une compétence est parfois insuffisante pour dépasser certains palliers. Ainsi, on peut étudier sans fin les techniques de boxe, il sera impossible d’obtenir de bons résultats, sans une bonne condition physique. Plus encore si l’on veut vraiment progresser, il faudra acquérir souplesse, vitesse, etc. autant de qualités générales aussi indispensables que réutilisables. Pour chaque compétence sera définie une liste des qualités. On considérera que pour passer qu’aucune qualité ne sera nécessaire pour découvrir la compétence et progresser en débutant. Par contre pour passer confirmé il faudra avoir au moins une de ces qualité. Il en faudra deux pour passer expert et trois pour passer maître.

Acquisition de qualités : Les qualités n’apportent rien en elle même, elle permettent juste de progresser dans les compétences. Pour chaque compétence une liste de qualités est définie. Une qualité peut se trouver dans les listes de plusieurs compétences. Cela signifie qu’en fonction des aspiration du personnage il aura davantage intérêt à choisir tel ou tel qualité qui lui permettra de progresser dans une autre compétence ultérieurement. Pour atteindre certains degrés, le personnage devra avoir un nombre donné de qualités choisies dans la liste associée à la compétence. Le nombre de qualité nécessaire est résumé dans le tableau suivant :

Degré à atteindre nombre de qualités nécessaire
Débutant 0
Confirmé 1
Expert 2
Maître 3

Les qualités doivent également être achetées avec des points de progression. La particularité de ces achats est que ces points de progressions peuvent provenir de plusieurs compétences, à condition que toutes aient la qualité en question dans leur liste de qualité. En revanche les qualités représentent une orientation lourde pour le personnage, aussi plus il accumulera les qualités plus il lui sera difficile d’en acquérir de nouvelles. Le coût d’acquisition d’une qualité sera donc fonction du nombre de qualités déjà acquises. Une qualité coûtera donc 50 points de progression plus 10 par qualité déjà acquise.

Nombre de qualités Coût d’acquisition d’une nouvelle qualité
0 50
1 60
2 70
3 80
4 90
5 100

NB : le coût des qualité a un effet extrêmement puissant sur le nivellement et la spécialisation des personnages. Si un meneur de jeu souhaite influer sur la progression de ses joueurs dans la campagne il peut modifier ces valeurs. S’il diminue le coût de base (50) des qualités, il favorisera l’accession a de hauts degrés de compétence, à l’inverse s’il augmente ce coût de base, il limitera l’arrivée à de hauts degrés de compétence, en favorisant le développement se spécialisations. S’il diminue le surcoût des qualités (+10 par qualité acquise), il favorisera le développement de compétences nombreuses, alors qu’en l’augmentant, il obligera les personnages à se spécialiser sur quelques compétences.