Ikanotes, jeu de role (JDR) universel & encyclopédie des compétences.

Accueil > Compétences > Repère : les "Seuils de difficulté" des actions

Repère : les "Seuils de difficulté" des actions

vendredi 14 décembre 2007, par Akantor

On propose d’évaluer un certain nombre de difficulté d’actions plus ou moins courantes afin de proposer au meneur de jeu une évaluation réaliste sur laquelle il puisse s’appuyer pour évaluer les difficultés de ses tests.

Repères

Les exemples proposés seront classés en catégories de difficulté :
 Facile correspond aux actions que le profane a une chance sur deux de réussir et que l’expert ne peut quasiment plus rater. Toucher une cible de 50 cm de diametre à 5 mètre avec un arc moderne, par exemple. Ce n’est pas hors de portée mais ce n’est pas donné non plus. A Ikanotes ce sont des difficultés autour de 50.
 Moyenne correspond aux actions qui commencent à être vraiment difficiles pour quelqu’un qui n’a pas de compétence particulière, mais qu’un expert ne ratera que rarement. La roue en gymnastique pourrait tomber dans cette catégorie, pour quelqu’un qui n’est pas entraîné c’est une gageure, alors que pour un athlète, il faut un manque de chance pour qu’il échoue. A Ikanotes ce sont des difficultés autour de 75.
 Difficile correspond aux actions presqu’impossibles pour quelqu’un qui ne s’est jamais intéressé à la compétence, qui représentent un léger défis pour les experts et que seul les maîtres peuvent vraiment négliger. A Ikanotes ce sont des difficultés autour de 100.
 Très difficile correspond à des actions souvent totalement inaccessible au néophytes, représentant un vrai défit pour les expert et même pour les maîtres. A Ikanotes ce sont des difficultés autour de 150.
 Extrême correspond aux actions les plus difficiles que l’on puisse tenter avec la compétence. Ce sont les records olympiques par exemple ou les grandes découvertes de l’histoire. A Ikanotes ce sont des difficultés au delà de 150.