Accueil > Compétences > Variante : Un domaine ou une discipline comme compétence [optionnel]

Variante : Un domaine ou une discipline comme compétence [optionnel]

mardi 18 décembre 2007, par Akantor

Il est proposé, pour adapter Ikanotes à votre manière de jouer, d’utiliser certains domaines en place de compétence, ou certaines disciplines en guise de compétence. Voici quelques guides pour gérer ces ajustements.

 Comment décider ?

La première chose à évaluer est : est-ce qu’il faut décider de prendre un domaine ou une disciplines plutôt qu’une compétence ?

La question revient à se demander si certaines compétences vont être sur-utiliser ou sous-utiliser au point de déstabiliser le jeu. Une compétence sous-utilisée ne progressera pas et deviendra un réel handicap pour celui qui aura investi dedans. Une compétence sur-utilisée incitera tous les personnages à la développer au coût d’une homogénéisation des caractéristiques du groupe.

Si vous vous apercevez qu’une série de compétence ne sera quasiment jamais utilisée, alors il convient de considérer le domaine correspondant comme une compétence remplaçant toutes celles sous-utilisées. Vous obtiendrez ainsi une compétence équilibrée vis à vis des autres.

A l’inverse si une compétence est utilisée sans cesse, au point que tous les personnages, en aie absolument besoin à un haut niveau, il convient peut être de séparer la compétence en ses disciplines. Ainsi chaque personnage pourra se concentrer sur la richesse de la discipline correspondante et se démarquer des autres.

 Comment le gérer ?

Dans la plupart des cas, ce sera assez simple. Dans le cas d’un domaine comme compétence, vous postulez que les compétences du domaine n’existent pas(ou plutôt que ce sont des disciplines), et que le domaine est une compétence qui permet de faire tout ce que les compétence correspondantes permettaient. Dans le cas des disciplines prises comme compétence, on considère que la compétence n’existe pas et que les disciplines doivent être développées comme des compétences à part entières.

Les problèmes se posent lorsque des personnages venant de systèmes différents se rencontrent. Plus les personnages auront été fait avec un système détaillé, plus leur expérience aura été diluée dans les détails. Un personnage qui aura développé juste le domaine sera beaucoup plus avancé que celui qui aura du développer toutes les disciplines une à une. Pour compenser cette différence, nous recommandons, soit d’ajuster les fonctionnement, si cette juxtaposition de système doit perduré, soit d’accorder des bonus. L’ajustement se passera par réattribution des points de progression si on décide d’aller plus en détail, ou par sommation des points de progression si on décide d’aller plus vers le général. En ce qui concerne l’attribution de bonus, on avantagera celui qui a du faire le plus dans le détail. Ce bonus sera de +10 par niveau de différence si au moins une autre compétence a été développée dans le même secteur. Il passera à 20 par niveau de différence si un effort significatif a été réalisé pour développer plusieurs compétences dans le même secteur. Ainsi si un personnage qui a développé de nombreux arts martiaux (karaté, boxe, Aikido, judo) et armes (sabre, fleuret) en se plaçant au niveau discipline, rencontre un personnage qui a développé simplement "combat" en se plaçant au niveau domaine, on attribuera au premier un bonus de +40.